NEWS

Etude FOURIER : il faut traiter la cible LDL

10 avril 2017

L’étude FOURIER a enfin révélé ses résultats !

L’étude est positive puisque l’anticorps PCSK9 evolocumab (Repatha®, Amgen), administré en complément d’une statine contre placebo, abaisse significativement le critère primaire qui était un composite d’événements cardiovasculaires (mortalité cardiovasculaire, IDM et AVC non fatals, revascularisations coronaires et angor instable) de 15%, après un suivi moyen de 26 mois. Il est observé une réduction significative de 20% du critère secondaire composite en 3 points (mortalité cardiovasculaire, IDM et AVC non fatals), de 27% des IDM, de 20% des AVC ischémiques, mais sans tendance pour une réduction de la mortalité cardiovasculaire ou totale.

FOURIER, étude multinationale (49 pays, 1242 sites), randomisée, en double aveugle portait sur 27764 sujets avec une maladie athéromateuse prouvée (antécédent d’IDM, d’AVC, AOMI), âgés de 40 à 85 ans (75% d’hommes) et déjà sous statine. Elle comportait deux groupes « actifs » recevant des doses différentes d’evolocumab : 140 mg 1/15jours ou 420 mg 1/mois et un groupe placebo.

 

FOURIER vient confirmer la causalité LDL (on ne parle plus d’hypothèse LDL !). Le seul bémol est la durée trop courte de l’étude (? 2 ans), qui explique certainement l’absence de bénéfice sur la mortalité cardiovasculaire. Il faut noter également qu’abaisser le LDL-cholestérol en moyenne à 0,30 mg/dL (valeur jamais atteinte jusqu’à présent) est à la fois bénéfique sur le plan cardiovasculaire, mais aussi bien toléré.

Au regard des polémiques actuelles, ces résultats confirment bien la « cible LDL » et l’absolue nécessité de traiter l’hypercholestérolémie.

+ d’info : Sabatine MS, & al. N Engl J Med. 2017 Mar 17 et Diapos de présentation des résultats au congrès de l’American College of Cardiology 2017.