ACTUALITÉS

Parcours de soin pilote en Vendée et Loire-Atlantique pour l’hypercholestérolémie familiale

12 Décembre2017

Structuration du parcours de soin des patients atteints d’hypercholestérolémie familiale mis en place dans les départements de Loire-Atlantique et Vendée

L’hypercholestérolémie familiale (HF) est une des maladies génétiques les plus fréquentes et est responsable d’une forte augmentation du risque cardio vasculaire. Elle est cependant mal connue des professionnels de santé et peu ou pas dépistée malgré l’existence de mesures de prévention et de soin.

Partant de ces constats, le CHU de Nantes a donc créé un projet d’optimisation du parcours de soins des patients HF dans deux départements pilotes, la Vendée (85) et la Loire-Atlantique (44), avec l’aide de différents partenaires.

Le plan d’actions, discuté lors de concertations pluridisciplinaires impliquant de façon conjointe des professionnels de santé, et des patients, a abouti à la mise en place de différentes actions à partir d’août 2015. Celles-ci sont destinées à sensibiliser les patients et les professionnels de santé à l’HF, ainsi qu’à mieux dépister et prendre en charge cette pathologie notamment :

  • Mise en place par les biologistes d’un système d’alerte spécifique à l’existence possible d’une HF sur les bilans des patients présentant des taux élevés de LDL-cholestérol (ou mauvais cholestérol)
  • Information aux médecins généralistes, endocrinologues et cardiologues, hospitaliers et libéraux, avec proposition de parcours de soin
  • Création d’un poste de conseiller en génétique/coordinatrice de parcours de soins au sein du service d’endocrinologie en lien avec le service de génétique du CHU de Nantes pour faciliter les enquêtes familiales et le dépistage en cascade des apparentés

L’impact de ce programme de structuration du parcours de soins, évalué 15 mois après sa mise en place dans les départements pilotes, a été plus que positif, avec (1) une amélioration significative de l’incidence diagnostique de l’HF, notamment parmi les apparentés et (2) une tendance à un meilleur contrôle du LDL-cholestérol chez les patients atteints. Des leviers d’amélioration ont également été identifiés, notamment le relais ville-hôpital.

Ce travail a fait l’objet d’une présentation par poster lors du Congrès annuel de la NSFA en Juin 2017.

Le service d’Endocrinologie du CHU de Nantes a collaboré avec la Nouvelle Société Française d’Athérosclérose, les Unions Régionales des Professionnels de Santé (URPS) des biologistes et des pharmaciens. La société Médiation Conseil Santé a accompagné l’élaboration du projet, qui a été évalué par la société Public Health Expertise. Le projet a bénéficié du soutien institutionnel du laboratoire Amgen.